Une première aux États-Unis : ComfortPredict LIVE À BROOKLYN

Le centre-ville de Brooklyn est devenu l’espace de quelques jours un laboratoire en plein-air. Une occasion unique pour Qucit de sonder les habitants et de connaître leur opinion sur leur quartier.

 

L’ONG Downtown Brooklyn Partnership a pour objectif principal de redonner vie au centre-ville de Brooklyn. Face à la concurrence d’un quartier tel que Manhattan, le défi est de taille. Il faut réussir à rendre au quartier son attractivité commerciale et culturelle, que ce soit pour ses résidents ou pour ceux qui sont seulement de passage. L’organisation s’efforce de construire une étroite collaboration avec des incubateurs pour identifier les startups susceptibles d’apporter de la valeur ajouté au quartier.

Récemment, l’organisation a lancé un programme pour transformer le quartier en terrain de jeu à destination des startups qui travaillent sur les villes intelligentes, nom de l’opération : “Living Lab”.

 

Qucit a donc eu la chance d’interroger des gens au hasard dans la rue pour connaître leur opinion sur la ville. Les résultats collectés sont par la suite associés à un ensemble de données sur les espaces publics grâce à des modèles de Machine Learning. De cette manière, on peut qualifier objectivement la perception d’un quartier selon ses résidents ou de simples passants : ComfortPredict !

 

Qu’est-ce ComfortPredict ? Et surtout comment ça marche ?

 

ComfortPredict est un produit à destination de multiples acteurs (collectivités territoriales, gares & aéroports, opérateurs de propreté, promoteurs et gestionnaires immobiliers…). Il permet de localiser et prédire les différentes perceptions que peuvent ressentir les usagers d’un espace suivant divers facteurs. Il quantifie également les facteurs externes impactant la perception des individus dans le but d’améliorer leur perception en anticipant les facteurs d’inconfort.

In fine on obtient des cartes de confort avec des points forts et chauds. Sur un logiciel, la ville peut visualiser l’ensemble des données. Un système de filtres lui permet dans un alors de visualiser les équipements d’une place par exemple. Cette projection permet d’établir un diagnostic sur les espaces analysés : quels sont les lieux moins fréquentés, moins appréciés et pourquoi ?

 

 

Sur une semaine, plus de 800 sondages ont été réalisés. L’enquête était composée d’une vingtaine de questions portant sur les sentiments de perception, la satisfaction, et le profil des sondés. Un protocole propriétaire de Qucit qui permet de collecter de nombreuses informations en un temps réduit.

 

Lucie et Marie étaient nos envoyées spéciales sur place !

Cette première aux Etats-Unis a été réalisée à Downtown Brooklyn. Ce quartier, situé au Sud-Ouest de l’île de Manhattan, est réputé pour être un important quartier d’affaire. Le troisième de la ville derrière Midtown Manhattan et Lower Manhattan. Centre névralgique des administrations et des affaires de Brooklyn, le quartier est une véritable ruche où fourmillent des dizaines de milliers d’employés en journée. Environ 7000 personnes seulement résident dans ce quartier.

Le centre-ville de Brooklyn est donc principalement un quartier constitué de bureaux et de commerces sous forme de tours, et ce, depuis toujours. Néanmoins, depuis 2004, la ville de New-York a lancé un grand projet d’aménagement visant entre autres à densifier l’offre résidentielle dans ce quartier. Ce projet de densification résidentielle s’accompagne également d’une volonté d’aménager des espaces publics, qui étaient pas ou que très peu existants, comme par exemple la création de Willoughby Plaza à l’Ouest du centre-ville qui était il y a encore quelques années qu’une simple rue et qui aujourd’hui est une véritable place attractive avec un socle actif.

Comme toute rénovation urbaine, ce projet engendre de la gentrification que l’on peut commencer d’observer avec une mutation des commerces.

 

Une carte de Downtown Brooklyn

Cette semaine fut relativement rapide, puisque rythmée par de multiples rencontres avec les volontaires et les personnes interrogées. Ces dernières vivaient, travaillaient ou étudiaient pour la plupart dans le centre-ville de Brooklyn, où nous avons mené cette campagne. Nous avons néanmoins remarqué une nette différence entre les jours de semaine et le week-end en terme de profil du public sondé.

 

Les technologies des villes intelligentes rendent les villes plus sûres, plus propres et plus agréables à vivre. Le programme ‘Living lab’ organisé par Downtown Brooklyn Partnership a pour finalité d’améliorer la vie quotidienne des habitants du quartier. Si le modèle est applicable dans un quartier à Brooklyn, il est potentiellement applicable dans d’autres quartiers, voire villes du monde entier !

Share This
On recrute des profils passionnés et déterminés à rendre les villes plus durables ! Consultez nos offres d'emplois
Hello. Add your message here.